Accessibilité : C’est Chaud devant le Parlement ! PDF Imprimer Envoyer

Manifestation avec Incidents ce lundi 6 juillet à Paris aux abords de l’Assemblée Nationale.

Le collectif pour une France Accessible a manifesté ce lundi 6 juillet à Paris aux abords de l’Assemblée Nationale. Les Présidents de plusieurs associations membres du Collectif pour une France accessible, avec à leur tête Philippe CROIZON, espéraient remettre aux Députés élus par le peuple la pétition de 232000 Signataires en faveur de l’accessibilité et interpeller les Députés pour ne pas ratifier l’Ordonnance en débat ce Jour.

     manifa1 manifa2

Dans une ambiance bonne enfant, les représentants des associations du Collectif pour une France Accessible (beaucoup en fauteuil roulant) avaient sollicité des rendez-vous avec les présidents des groupes parlementaires, pour faire entendre la voix des 12 millions de personnes handicapées, mais aussi des personnes âgées, des cyclistes, des piétons,… hélas tout cela est resté sans suite.

Déposer les 4,5km de la pétition aux parlementaires était un des axes de la journée, avant le débat sur l’ordonnance à l’Assemblée Nationale.

    manifa3 manifa4

Des forces de l’ordre qui empêchent les représentants du Collectif pour une France Accessible de déposer la pétition issue des signataires du Peuple de France à nos élus ! Une réalité, Il aura fallu quelques mouvements de barrières et des CRS obéissants aux ordres pour qu’un des représentants soit malmené et tombe de son fauteuil roulant sur le trottoir, pour que des pour parler s’engagent entre les CRS et l’Assemblée Nationale, laissant passer au compte-gouttes des représentants du Collectif pour déposer cette pétition nationale dans l’enceinte parlement.

      manifa5 manifa6

Gilles LURTON, Député d’ILLE et VILAINE, Conseiller Municipal de Saint-Malo est venu à la rencontre des manifestants, rejoint par M. Dino CINIERI, Député de la Loire. Une délégation du Collectif pour une France Accessible sera reçue ce jour avant les débats à l’Assemblée par les deux parlementaires, et la pétition sera en totalité déposée. Dans l’attente de la séance sur la ratification de l’Ordonnance qui devrait se dérouler aux alentours de 19h. Pour l'heure, si le Front de gauche apporte son soutien au collectif et ne votera pas l'ordonnance en l'état; pour les autres formations politiques, l'issue du vote est plus incertaine.

Retrouvez et écoutez les témoignages sur Vivrefm.com